• Facebook - Black Circle

chante Louki, Leprest et compagnie

Dominique Cravic  guitare, ukulélé

Grégory Veux piano

production SARAVAH                   

Claire Elzière

Grégory Veux, Claire Elzière, Dominique Cravic - photo Olivier Coiffard - tous droits réservés
Dominique Cravic,Claire Elzière,Pierre Barouh,Yvonnick Ageneau-photo O.Longuet-tous droits réservés
Claire Elzière - photo Olivier Longuet - tous droits réservés
Grégory Veux, Claire Elzière - photo Olivier Longuet - tous droits réservés

Une voix lumineuse,

des chansons qui ne se contentent pas de divertir

 

Milieu des années 1990, après être passée par les Ateliers Chanson de Paris, Claire Elzière découvre le répertoire de Pierre Louki. Rencontre, amitié, une longue collaboration avec l’auteur s’ensuit. Louki a trouvé en Claire Elzière la voix idéale pour servir sa poésie tendre et ciselée et son humaniste  finement narquois.

Claire Elzière commence à tourner, rencontre le pianiste-chanteur Grégory Veux qui devient son accompagnateur et l'un de ses compositeurs privilégiés. En 1999, au Festival Alors chante de Montauban, elle interprète À la belle étoile en présence de Juliette Gréco qui commentera «C’est comme ça qu’il faut chanter.»

Pierre Barouh devient son producteur. L'esprit Saravah, on le sait, consiste à travailler par affinités artistiques et rencontres humaines, et Pierre Louki s'y trouve déjà. Au même moment, Dominique Cravic devient son autre musicien attitré. Voix-guitare-piano, on peut entendre dans ce qui circule à l'intérieur du trio Elzière-Cravic-Veux la magie musicale qui soude les meilleures formations jazz.

 

La collaboration entre la chanteuse et le guitariste (de Henri Salvador, Monique Morelli, Charles Aznavour, Georges Moustaki,...) s'étend – il signe compositions et orchestrations pour ses albums ; elle apparait dans les formations du musicien - Les Primitifs du Futur, Le Ukulélé Club de Paris. Avec ces collectifs, elle chante en France, aux Pays-Bas, aux États-Unis, et régulièrement au Japon, invitée par Daniel Colin, accordéoniste star au pays du Soleil levant.

Louki et Leprest, plumes croisées

Horloger de métier, Pierre Louki est apparu au milieu des années 50, période bénie de la chanson pratiquée en tant qu’art. Il fait le tour des cabarets, travaille avec Gainsbourg et Brassens, est chanté par Juliette Gréco, Les Frères Jacques. Il fera partie de cette famille alors en vogue des fantaisistes lunaires et décalés, à la plume précise et l'imagination fertile, qui, entre deux chansons tordantes, hirsutes ou décapantes, déployaient une mélancolie poignante. À la fin des années 90, c’est à Claire Elzière qu’il réserva la primeur de tous ses textes. Il ne s’était pas trompé en les lui confiant. "Merci, merci Claire. Chante, chante encore. À t’entendre, je rajeunis..." lui écrira-t-il. 

Allain Leprest aussi fit le bon choix en laissant à Claire Elzière une dernière brassée de poèmes à chanter. La fulgurance et la densité de son écriture lui vont comme un gant. Elle en restitue les nuances et le chatoiement avec limpidité. Dix chansons sur mesure, des reprises de titres rares, des arrangements suaves frisant le jazz classieux, des duos avec Dominique Cravic, Pierre Barouh et Sanseverino, Claire Elzière chante Allain Leprest est salué par le public et la critique, suivi de concerts à Paris (Lucernaire, Européen), en France, au Québec.

Louki et Leprest s’admiraient. Après les avoir chantés séparément, Claire Elzière a choisi de les rassembler. Leurs chansons se répondent dans une sorte de conversation qui constitue le fil rouge du programme. Au gré de l’humeur du jour, Elle leur joint d'autres chansons. Titres du patrimoine ou d’auteurs-compositeurs contemporains (Sacloret, Juliette, A. Varda, L. Ferré, Bel Hubert, A. Sylvestre,…). Des chansons le plus souvent rares. Chacune réjouit et émeut, laisse au public le sentiment d’un petit miracle.

Depuis ses débuts, Claire Elzière a chanté en première partie de Daniel Lavoie, Enzo Enzo, Alain Souchon, Nilda Fernandez, Clémentine Célarié, Marie-Paule Belle, Pierre Louki, Gérard Morel, Gérard Pierron, Allain Leprest, François Béranger, Nicolas Reggiani,...

Elle a remporté le concours Rencontre Francophone du Spectacle (2001), le concours d'interprète Vive la Reprise (2000), le prix Bernard Dimey (2010).

La presse - extraits

L’HUMANITÉ

Claire Elzière chante Allain Leprest sonne comme un baume sur nos cœurs. Cette orpailleuse de rimes qui (en)chantent avait déjà exhumé, parmi les archives du regretté chanteur et auteur Pierre Louki, des textes jamais sortis. La revoilà avec un collier de quatorze perles leprestiennes, dont dix chansons inédites.

HEXAGONE

La grande réussite de l’exercice réside dans la simplicité musicale et d’interprétation retenue par Claire Elzière et sa bande. Il s’en dégage non pas une modernité mais une contemporanéité qui parle à tout le monde et qui aura séduit la diversité du public présent dans la salle.

LA CROIX

Une voix limpide pour Allain Leprest. À l’Européen la talentueuse interprète chante le poète auquel elle consacre un album (…) « Mon souhait est que ces chansons entrent dans les cœurs, que la poésie d’Allain soit connue par le plus de monde possible, que ses chansons vivent », confie l’interprète. Elles le méritent, tant le tout est superbement mis en musique. Notamment ces huit textes confiés par Leprest à Dominique Cravic en 2008. (…) Claire Elzière fait le reste, et plutôt que d’appuyer sur le côté sombre des mots, laisse éclater leur douce ou éclatante lumière.

ATUVU.CA-MONTRÉAL

Des mots... des mots seuls et fiers, des mots ronds, entiers, superbes, pouvant danser dans l'espace ouvert, et contenir en eux-mêmes toute leur signification, leur suc, leur poésie... des mots en liberté. (…) Un échange d'amour et de beauté entre une « passeuse de mots » et ses amis, venus partager avec elle des moments précieux, intenses et rares.

TÉLÉRAMA

Voilà plusieurs années que cette jeune femme discrète défend des chansons antimodes et des textes malins. Aujourd’hui elle rend hommage à ceux du grand Allain Leprest, en nous livrant notamment des inédits. De belles chansons mises à l’honneur en compagnie d’un trio de musiciens.

SUD-OUEST

La chanteuse Claire Elzière et son comparse compositeur Dominique Cravic ont donné vie à des textes offerts par l'auteur disparu il y a trois ans et redonné des couleurs à d'autres titres pour un album qui est tout sauf un hommage funèbre. Sa voix chaude et ample porte les mots de Leprest avec une féminité grave éclairant autrement, joliment. Du classicisme oui, mais chaleureux et sanguin.

Lequel des deux

p : Allain Leprest / m : Olivier Moret

Claire Elzière chante Allain Leprest

à L'Européen

(montage d'Olivier Longuet)

Je ne te salue pas

p : Allain Leprest / m : Romain Didier

Je cherche un imbécile

p : Pierre Louki / m : Jean-Claude Hamalian

 

DATES  Claire Elzière

2019/20

nouvelles dates à venir...

samedi 14 décembre 2019 - 20h30

11, rue Barbès - 94200 Ivry/Seine

Ivry/Seine - Forum Léo Ferré

Claire Elzière chante Allain Leprest

Claire Elzière Chante Louki, Leprest et compagnie

ont été programmés, entre autres, à :

Arras - Faites de la Chanson

Avallon

Barjac - Barjac m'en chante

Briénon/Armençon

Carquefou - Chant’appart

Chevilly-Larue

Créteil - Auditorium

Ertebeek-Bruxelles

Ivry-sur-Seine - Forum Léo Ferré

Lomme

Manzat

Montournais - Chant’appart

Mûrs-Érigné

Nogent (49)

Paris - L’Européen

Paris - Le Limonaire

Paris - Le Lucernaire,

Paris - Théâtre Traversière

Paris - Espace Christian Dente

Préfailles

Québec - Le Petit Champlain

Saint-Nazaire - Chant’appart

Vaison la Romaine – Festival Georges Brassens

...

Dominique Cravic,Claire Elzière,Pierre Barouh,Yvonnick Ageneau-photo O.Longuet-tous droits réservés