• Facebook - Black Circle

Hélène Delavault

Jean-Marc Quillet

Gravitation de l'éros

Hélène Delavault chant, jeu

Jean-Marc Quillet arrangements, piano

Old black magic

Une chanteuse ex-lyrique détournée, pour cause d’Érotisme considéré comme un des Beaux-arts, par un pianiste (et percussionniste) de jazz vers les profondeurs inexplorées de sa voix.

 

Elle devient contrebasse, sirène des abysses, sorcière des cavernes. Elle chante même ce qu’une femme ne devrait pas chanter. Il l’emmène ailleurs, il fait musique de sa parole, et des chansons qu’on croyait connaître en deviennent tout autres. Il n’est plus question de manière, de modernité ou d’obsolescence, puisque c’est d’Amour que l’on parle, vieux comme le monde et toujours recommencé...

 

La force de gravitation, c’est celle qui vous attire vers les entrailles de la terre.

 

Il est question ici d’addiction, de tyrannie, de drogue, de cette « old black magic » que sont l’amour et le désir. L’âge n’y fait rien, ni « l’expérience », cette illusion d’avoir appris quelque chose de la vie.

 

« O plaisir ! bélier qui te fêle le front et qui recommence !... Les consumés des sens ont toujours commencé par s’élancer dans un gouffre. Il est quatre heures, à cinq heures, j’ai mon gouffre. » (Colette)

 

« I’m vexed again,

Perplexed again,

Thank God, I can be over-sexed again,

Bewitched, bothered and bewildered am I! »

(Rodgers and Hart)

 

Mais la gravitation (sujet grave pour une voix grave), c’est aussi ce qui nous fait tenir debout, la tête vers les étoiles.

 

Et c’est là que la musique entre en scène, cette sorcière qui vous fait adorer vos chaînes et transformer la citrouille en carrosse pour les chemins du septième ciel. Et d’ailleurs, pourquoi devrions-nous nous arrêter au septième?

 

Hélène Delavault

Programme

Choix de chansons et de textes parmi lesquels

Hélène Delavault et Jean-Marc Quillet piocheront librement pour concocter

un programme des plus agréables

That old black magic Paroles: Johnny Mercer. Musique : Harold Arlen

Songe opiacé Paroles : Hélène Delavault. Musique : Jean-Marc Quillet

Le Mouton de Panurge Georges Brassens

La violoncelliste J. Le Seyeux et A. Willemetz, . Musique : C. Normand

La vie pas rose de la Belle-au-Bois Dormant H. Delavault

Quatre-vingt-quinze pour cent Georges Brassens

Les Cœurs tendres Jacques Brel

Au Clair de la lune anonyme

La combinaison Hélène Delavault. Musique J M Quillet

Take it slow, Joe Harold Arlen & E. Y. Harburg

Like someone in love Paroles : Johnny Burke. Musique : Jimmy Van Heusen

Mon Légionnaire Paroles : Raymond Asso. Musique : Marguerite Monnot

Alfonsina y el mar Paroles : Felix Luna. Musique : Ariel Ramirez

Olhos nos olhos (Les yeux dans les yeux) Chico Buarque

Parlez-moi d’autre chose Jean Delettre

Chiquilin de Bachin Paroles : Horacio Ferrer, Musique : Astor Piazzola

Si tu es là Stölzer, H. Delavault

Over the rainbow Harold Arlen & E. Y. « Yip » Harburg

Débit de l'eau... débit de lait Paroles : Léon Chauliac et Francis Blanche. Musique : Charles Trenet

St Amour Paroles et musique : Jean-Marc Quillet

Hélène Delavault

Dès « La Tragédie de Carmen », revisitation par Peter Brook de l’opéra de Bizet, qui triompha dans le monde entier dans les années 80, Hélène Delavault prit des chemins de traverse pour chanter, outre le grand répertoire classique et nombre de compositeurs de son temps, ses propres spectacles, à la frontière du théâtre et du cabaret, qu’elle a joués dans le monde entier. Elle a ainsi fait revivre en chansons l’Histoire de France, du libertinage du XVIIIe siècle à l’amitié entre Freud et Yvette Guilbert ! Elle a joué au théâtre et à la télévision, enregistré plusieurs albums et écrit, entre autres, pour les jeux littéraires « Des Papous dans la tête » de France-Culture. (« Anthologie des Papous » et « Dictionnaire des Papous » , ouvrages collectifs, Gallimard) Sa collaboration avec l’historien Robert Darnton, depuis une dizaine d’années, l’a conduite à chanter avec lui à Oxford (All Souls College) Chicago (American Historical Society), Harvard, Boston (MIT), Los Angeles (Getty Museum), Paris (BnF).

 

 

Jean-Marc Quillet

Musicien, homme de théâtre et accompagnateur danse, pédagogue. Né dans un milieu de musique populaire et formé au conservatoire (percussion, écriture, composition, analyse, jazz, improvisation...), joue quelquefois le piano, de manière singulière, comme l'accordéon. Récemment : - " Petite Histoire de l'opéra 2 ", création de Laurent Dehors, Opéra de Rouen - Normandie, avec Tineke van Ingelgem, Matthew Bourne, Michel Massot et Gabriel Gosse - " Et autres chants d'oiseaux...", création de François Raulin, Michel Mandel, Pascal Berne, Bernard Fort, Voiron Jazz Festival avec Guillaume Roy Accompagne Hélène Delavault comme peuvent jouer les vents dans l'air de la respiration... également : doctorat non achevé : La Choréia (théâtre, danse, musique), une technè vive.

 

DATES   Gravitation de l'éros

samedi 14 février 2020 - 20h00

Théâtre de Lisieux - 2, rue au Char - 14100 Lisieux

Lisieux - 14

2019/20